lundi 2 avril 2012

Petits poussins de Pâques en meringue


Au cours de l'année passée, à l'occasion de l'une de mes balades culinaires sur le net, j'étais tombée, ici (blog le fruit de ma passion), sur des petits poussins réalisés en meringue. J'avais trouvée l'idée extra et l'avais enregistrée dans ma petite tête en attendant Pâques. C'est vrai, quoi de mieux que de réaliser un dessert de Pâques jusque dans sa déco??!! ...et puis ces petits poussins sont également une bonne idée de cadeau : dans un joli petit sachet, un ruban, et hop, dans le jardin le jour J, ils feront, à n'en pas douter, le bonheur des petits becs sucrés que sont vos bambins!

C'est donc tout naturellement, il y a 2-3 semaines, en réfléchissant à ce que je pourrais vous proposer pour vos desserts de Pâques, que l'idée des petits poussins a ressurgi. Je suis retournée sur le blog pour voir la technique du dressage et je me suis lancée, mais avec ma propre recette de meringue que j'ai déjà publiée sur notre blog (ici).


Et puis, une fois que j'ai eu réalisé la recette telle que proposée, je n'étais pas totalement satisfaite. Je trouvais qu'il leur manquait un p'tit quelque chose à ces piou-pious que j'ai eu envie de personnaliser un peu plus. J'ai donc sorti mes colorants, mes pinceaux, et les p'tits poussins façon Nanie (mon surnom pour ceux qui ne le connaissent pas) étaient nés!

Je sais que certaines d'entre-vous attendent depuis plusieurs jours la recette, alors je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, la voilà.

Ingrédients : (pour une quarantaine de poussins)
  • 1 blanc d’œuf
  • 60g de sucre en poudre
  • colorant jaune en poudre
  • colorant orange en poudre
  • 1 carré de chocolat au lait

Réalisation de la meringue :

Monter les blancs en neige en augmentant progressivement la vitesse. Lorsque vous êtes à mi-vitesse et que les blancs commencent à mousser, verser un petit peu de sucre et augmenter un peu la vitesse. Continuer l'opération en ajoutant progressivement le sucre et en augmentant toujours la vitesse jusqu'à atteindre la vitesse maximale.
Lorsque vous avez incorporé tout le sucre et que votre meringue est bien dense et brillante, ajouter le colorant en poudre et continuer à battre quelques secondes pour que la couleur soit homogène. Au besoin, utiliser une maryse pour bien mélanger le colorant.

  
Dressage :

(Pour illustrer mes explications, je vous invite à retourner voir les photos du blog "le fruit de ma passion qui sont assez parlantes)

Préchauffer votre four à 100°C.

Remplir, de votre meringue, une poche munie d'une douille lisse n°11.

Sur une plaque recouverte de papier cuisson, dresser les corps en forme de goutte (l'avant doit être plus large que l'arrière, qui, lui, doit remonter pour symboliser la queue de l'oiseau). Pour cela incliner votre poche à 45°, presser en restant sur place, puis, toujours en pressant, avancer la poche puis finir votre geste en remontant. Renouveler l'opération une quarantaine de fois. 
(Je vous rassure, vos premiers corps ne seront certainement pas terribles (ce fût mon cas), mais, ne vous découragez-pas, vous allez vite "chopper" le coup!).

 Une fois les corps dressés, c'est au tour des têtes. Pour cela, approcher votre douille à 45° face à l'avant du corps. Presser la poche pour former une petite boule, cesser la pression et redresser votre poche en faisant une virgule vers l'arrière de sorte à dessiner la crête. Renouveler l'opération pour chacun des corps.

Pour matérialiser le bec, prendre un cure-dent et ramener la meringue à l'avant de la tête en un petit pic.

Enfourner pendant une heure et laisser refroidir.


Finition :

Faire fondre le carré de chocolat au lait et, à l'aide d'un pinceau fin, dessiner les yeux.

Verser un peu de colorant en poudre jaune dans un couvercle de bocal. Mouiller votre pinceau (le même que pour les yeux) et humidifier la poudre qui va se liquéfier (attention, il ne faut pas non plus noyer le colorant!). Peindre les becs, les crêtes et les queues.
Prendre une petite brosse plate, la tremper dans le colorant jaune, et faire une petite virgule d'un geste vif sur les deux côtés des corps pour dessiner les ailes.

Verser un peu de colorant orange dans un autre couvercle. Mouiller votre petit pinceau, humidifier la poudre, et sur les ailes dessinées, donner deux petits coups de pinceau d'un geste vif, en forme de virgule, pour apporter un peu de relief.

Voilà, vos petits poussins sont terminés, faites en bon usage avant... de les croquer!!!!


2 commentaires:

  1. Ils sont superbes et l'idée est géniale!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Ils ont fait un tabac à Pâques! ça demande de la patience (déco finale) mais ça en vaut la peine car, la plus belle récompense, est cette petite lumière dans les yeux des enfants qui les découvrent..

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...