mardi 27 août 2013

Tarte aux abricots et nougat


Vous avez dû le remarquer au travers des dernières recettes que j'ai publiées (gâteau renversé à la rhubarbe et ratafia de champagne, gâteau meringué aux groseilles ou encore clafoutis à la pistache et cerises), j'adore l'été pour ses fruits!!!! J'aime leur diversité, j'aime autant les manger crus, nature ou en salade, que cuits, en compote (pêche-abricot, fraise-rhubarbe, prunes), dans un gâteau ou une tarte, en version crème glacée, dans une confiture... Bref, l'été est pour moi une véritable source d'inspiration pour des desserts gorgés de soleil qui changent des desserts hivernaux, souvent au chocolat, plus riches et plus réconfortants à la fois... 

Bref, l'été, les étals regorgent de fruits plus colorés et parfumés les uns que que les autres et dont je ne me lasse pas. Et, après la fraise, s'il y en a un qui me ravit particulièrement c'est l'abricot! Je l'apprécie cru, mais je l'aime encore plus cuit quand il révèle sa douce acidité! Vous ne vous étonnerez donc pas si je vous dis qu'une de mes confitures préférées est celle... à l'abricot et que j'ai hâte que ma sœurette revienne du sud de la France avec les 4 pots qu'elle m'a cuisinés avec les succulents abricots du Languedoc-Roussillon! Et que dire d'une simple compote d'abricots, légèrement vanillée, mangée telle qu'elle ou avec du fromage blanc...  Et, évidemment, qui dit abricot cuit, dit tarte!!!!

Hummmmmmmmmmm la tarte aux abricots... J'en raffole, y compris dans son plus simple appareil : une pâte brisée, des abricots, un peu de sucre, un passage au four et le tour est joué!!!
Sauf qu'à ce moment précis j'étais en vacances et j'avais le temps et l'envie de confectionner une tarte encore plus gourmande! Et, s'il y a une saveur que j'aime associer à l'abricot, avec laquelle il se marie parfaitement, c'est celle du nougat! C'est d'ailleurs l'association que je vous ai proposée dans ma recette de nougat glacé puisque je vous y suggère d'accompagner ce dernier d'un coulis de framboise ou d'abricot.


Pour en revenir à cette tarte, j'avais donc envie d'un appareil à base de nougat. N'ayant plus, dans mes placards, de pâte de nougat telle que celle utilisée dans ma recette de bûche framboise pistache nougat, j'ai mis mes conseils à profit et, pour la remplacer, ai fait fondre du nougat directement dans la crème liquide devant servir à ma préparation.
Quant à la pâte à tarte, je voulais évidemment partir sur une pâte sablée. Même si j'avais été emballée par celle aux amandes utilisée pour la tarte rhubarbe-fraise meringuée (recette issue de l'encyclopédie du chocolat), je voulais profiter de mon temps libre pour en tester une autre et utiliser un des derniers ouvrages ayant rejoint ma bibliothèque : Pâtisserie de Christophe Felder (une bible!!!), au sein duquel j'ai opté pour la pâte sucrée. Et je peux vous dire que grand bien m'en a pris car cette pâte est tout simplement divine : croquante et parfumée à souhait (merci le beurre!) , tout ce qu'on attend d'une pâte sablée digne d'un pâtissier! Chaque fois que je cuisine une tarte, je reproduis une habitude familiale par la confection d'un "pâton" avec les chutes de pâte. Rien de plus simple, cela consiste, quel que soit le type de pâte à tarte, à en réunir les chutes en une boule, puis à aplatir cette dernière grossièrement avec la paume de la main avant de la saupoudrer de sucre en poudre (éventuellement vanillé, citronné ou à la cannelle) et de la cuire au four en même temps que la tarte! Et bien je peux vous dire que rien que ça, la pâte dans son plus simple appareil, type sablé géant, était à se taper les fesses par terre :-p En revanche, n'allez pas me demander laquelle de celle-ci ou de la première (Encyclopédie du chocolat) je préfère, car je serais incapable de me prononcer. Je sais que chacune des deux ont été du plus bel effet auprès de mes papilles au moment où je les ai dégustées mais, des mois entiers ayant séparé ces deux dégustations, je serais dans l'impossibilité de les départager! Pour ce faire il faudrait que je fasse une dégustation comparative avec un même dessert ;-)

Maintenant vous le savez, la pâte était délicieuse, reste désormais à juger de la tarte dans son ensemble. Et, si je publie la recette aujourd'hui, vous vous doutez bien que c'est parce que le test gustatif a été concluant!! ...en effet!!! La tarte obtenue est exactement telle que je l'envisageais : la douceur sucrée du nougat et le goût subtil de ce dernier ont fait ressortir l'acidité de l'abricot cuit, les deux se combinant avec justesse et force pour obtenir un équilibre gourmand en bouche, complété par la succulente pâte! Et puis, le petit plus, ce sont les morceaux d'arachides provenant du nougat et apportant une petite touche croquant à l'appareil. Bref, j'en salive rien que d'y repenser!
Et, une fois de plus cette tarte a fait des émules, y compris auprès de mon homme qui n'était pas très chaud pour que je marie les abricots (qu'il adore) au nougat (dont il ne raffole pas du tout) et qui, au final, s'est régalé!

Alors c'est parti pour la recette!


Pour la pâte sucrée (recette de C. Felder) :
  • 120g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille (ou 1 sachet de sucre vanillé)
  • 25g de poudre d'amandes (brute pour moi)
  • 1 pincée de fleur de sel (ou sel fin)
  • 1 oeuf entier
  • 200g de farine
Dans un saladier, verser le sucre glace sur le beurre ramolli. Ajouter la poudre d'amandes, les graines de la gousse de vanille, la fleur de sel et mélanger avec une spatule.
Ajouter l’œuf entier et mélanger à nouveau.
Ajouter enfin la farine tamisée et mélanger sans forcer pour ne pas rendre la pâte trop élastique.
Envelopper la pâte dans du film alimentaire et la réserver au réfrigérateur pendant environ 2 heures.


Pour l'appareil au nougat : (après le repos de la pâte sucrée)
  • 120g de nougat
  • 200g (20cl) de crème liquide légère (15% de matière grasse)
  • 25g de sucre vanillé
  • 2 œufs
Verser la crème liquide dans une casserole. Y ajouter le nougat coupé grossièrement en morceaux.  Placer la casserole sur feu doux et laisser fondre progressivement le nougat dans la crème en remuant de temps en temps. Arrêter le feu dès que le nougat est quasi fondu (en plus des arachides, il doit rester quelques morceaux de nougat).

Dans un saladier, battre les œufs avec le sucre vanillé. Verser, sur ces derniers, la crème au nougat encore chaude et bien mélanger.


Assemblage et cuisson :
  • la pâte sucrée
  • l'appareil au nougat
  • 8 abricots
  • amandes effilées
Préchauffer le four à 180°C.

Étaler la pâte sucrée sur 2mm d'épaisseur et en garnir votre moule (ou cercle) à tarte. Piquer le fond et les bords à l'aide d'une fourchette pour éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson.

Précuire le fond de tarte à blanc pendant 8mn à 180°C.
Pour éviter plus encore que le fond ne gonfle, vous pouvez tapisser ce dernier de papier cuisson et le recouvrir de billes de cuisson ou de haricots secs.

Une fois le fond précuit, le sortir du four, et y verser la préparation à base de nougat.
Laver les abricots et les ouvrir en deux. Répartir uniformément les oreillons d'abricots dans l'appareil au nougat, en laissant apparaître, à la surface de cette dernière, la face bombée de ces derniers.
Parsemer le dessus de la tarte d'amandes effilées et enfourner pour 40mn.

Sortir la tarte du four et la laisser refroidir avant de la démouler délicatement (pour, contrairement à ce que j'ai fait, ne pas casser la pâte! :-p )

Il ne reste plus qu'à vous régaler!!


Astuce : S'il vous reste un peu d'appareil au nougat n'hésitez pas à le verser dans des petits ramequins, d'y ajouter ou non des morceaux d'abricots (ou même de framboises!), de parsemer d'amandes effilées et de cuire au four en même temps que la tarte comme je l'ai fait conformément à la photo ci-dessous.


3 commentaires:

  1. Elle est superbe cette tarte. J'en ferai bien mon dessert. :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore le nougat, le turron et toutes ces bonnes choses sucrées avec des amandes, des pistaches... alors forcément je trouve l'idée de cette tarte excellente, ça change avec les abricots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci-merci :-)
      ...et ce n'est pas à toi que je vais apprendre que le nougat se marie très bien à l'abricot, n'est-ce pas?? ...association déclinée dans ton nougabricot ;-)
      Ravie par ta visite. A bientôt!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...