mercredi 5 février 2014

Pâte à tartiner noisettes et chocolat (C. Michalak)


Ettttttttttttttttttt non, vous ne rêvez pas, me voilà enfin de retour après 2 mois d'absence totale. Dans mon avant-dernière publication relative aux biscuits sablés vanillés, je vous expliquais que, point positif, je m'étais remise aux fourneaux mais qu'en revanche, malgré le stock de photos et recettes à publier, je ne trouvais guère l'énergie de ressortir l'ordinateur le soir pour le faire ou alors que j'étais accaparé par un nouveau projet.
En fait manque d'énergie et projet étaient indissociables mais je ne pouvais pas vous en parler sur le moment. Car, à vrai dire le projet n'en était pas un et était au contraire bien concret puisque j'ai la joie de vous annoncer que j'attends un enfant... tout s'explique n'est-ce -pas?! Et si j'ai la chance de n'avoir pas été malade au cours du 1er trimestre, en revanche j'ai vraiment ramé côté fatigue! La seule activité à laquelle je m'adonnais le soir en rentrant du boulot était de dormir! Idem le week-end!!! Bref, au cours de cette période je me qualifiais d'enclume! J'ai honnêtement passé mon temps à dormir et n'en ai pas eu à consacrer à la cuisine (ou si peu) et encore moins au blog puisque c'est en principe en soirée et les week-ends que je rédige les publications!
Heureusement, le 1er trimestre est terminé, et maintenant que j'ai retrouvé la patate, je peux vous dire que je m'en donne à cœur joie côté cuisine, testant un max de recettes qui m'ont fait baver depuis plus ou moins longtemps, pour le plus grand plaisir de mon entourage, le futur papa en premier lieu! ...mais bon, ma petite mère et certaines de mes collègues ne sont pas en reste (elles se reconnaitront!!).


Dimanche dernier, vous n'avez pas pu passer à côté de l'info, c'était la chandeleur. Et, qui dit chandeleur, dit évidemment... crêpes. Oui, jusque là je ne vous apprends rien! ...et, qui dit crêpes, dit gourmandises à mettre dessus... J'avais donc, pour l'occasion, préparé un lemon curd, un caramel au beurre salé, une chantilly vanillée, une sauce au chocolat, sorti un pot de confiture maison "griotte vanillée" mais je n'avais qu'une idée en tête, tester la "fameuse" pâte à tartiner de mon chouchou Christophe Michalak.
Lorsque j'habitais encore dans mon appartement (il y a donc au moins un an et demi) je regardais chaque dimanche, sur teva, l'émission "Le gâteau de mes rêves", présenté, vous l'aurez compris, par mon chouchou. Et, au cours de l'une de ces émissions, il avait préparé des churros qu'il trempait dans cette pâte à tartiner qui, aux dires de l'hôtesse, était à tomber! Or, connaissant les talents de ce Michalak, je me doutais bien que cette pâte était de la "bombe atomique"!!! ;-) Ni une ni deux, suis allée sur le site de teva et ai enregistré la recette dans mes favoris pour la tester à l'occasion!

...et des recettes à tester, j'en ai des tonnes (je n'exagère pas! ...entre les bouquins que j'achète et les recettes que je repère sur le net, je crois, sans rire, qu'au rythme d'une recette par jour je n'aurais pas assez du reste de ma vie pour tout tester!!!!!). Vous l'aurez compris, depuis la fameuse émission, bien d'autres recettes ont volé la vedette à celle-ci. Sauf que cette fois la chandeleur était l'occasion ou jamais de la remettre à l'ordre du jour! Hors de question d'acheter un pot de nutella, d'autant plus que j'avais acheté, peu de temps avant, de bonnes noisettes bio d'Italie sur un super site internet (fruits secs du web). Alors samedi aprem, me suis mise aux fourneaux et ai confectionné cette pâte à tartiner maison, constituée principalement d'un praliné et d'un gianduja. Et bien je peux vous dire que grand bien m'en a pris car le nutella peut aller se rhabiller (surtout quand on connait sa composition)!!! Cette pâte à tartiner est une tuerie, de la bombe atomique, un péché de gourmandise, bref, les mots me manquent! Vous auriez senti cette odeur de noisettes dans la cuisine!!!! ...et je dois même avouer que les différents instruments qui ont servi à son élaboration, entre autres casseroles ou cuillères, ont atterri quasi propres dans le lave-vaisselle tant il était hors de question d'en laisser dessus!


Franchement, cette recette a tout simplement fait un tabac! Mon homme, qui raffole du praliné et du nutella a littéralement succombé à cette pâte à tartiner au point de ne pas vouloir varier la composition de ses crêpes qui ont toutes été fourrées avec cette pâte!!! Les amis ont adoré également et mes deux collègues au boulot, je crois, n'en reviennent toujours pas! Personnellement j'ai comparé la qualité de cette pâte à celle d'un célèbre artisan chocolatier troyen, champion du monde de la discipline, et bien, Sophie, pour ne pas la citer, qui va lui en acheter régulièrement, trouve qu'elle est encore meilleure... C'est vous dire!!! ...il est fort ce Michalak!!!!

Alors ne vous laissez pas impressionner par la "longueur" de la recette, elle n'est absolument pas compliquée, elle est à la portée de tous et le jeu en vaut vraiment la chandelle! Il vous faudra juste être équipé(e) d'un mixer digne de ce nom...

Ingrédients : (pour un pot de 700g environ)
  • 270g (120 + 150) de noisettes décortiquées
  • 120g de sucre en poudre
  • 150g de sucre glace
  • 3g de sel fin
  • 150g de chocolat au lait (couverture de préférence : le valrhona est idéal!)
  • 10g de cacao non sucré
  • 25g de poudre de lait entier
  • 5g d'huile de pépin de raisins (il en préconise 10 mais 5 sont suffisants!)


Etape n°1 : Torréfaction des noisettes

Préchauffer votre four à 180°C.
Placer les noisettes sur une plaque à pâtisserie et les enfourner pendant 40mn jusqu'à ce qu'elles prennent une jolie coloration brune jusqu'à cœur.
Attention, surveillez bien la coloration car autant la 1ère fois, alors que mes noisettes torréfiaient en même temps qu'un gâteau cuisait, ce temps n'a pas posé de problème, autant la seconde fois, seules dans le four, elles ont attrapé un goût de brûlé car trop cuites! Adaptez donc le temps de cuisson à votre four!
Les sortir du four et les laisser refroidir.
Ôter ensuite la pellicule des noisettes en les frottant entre elles dans un torchon propre ou une passoire métallique. Réserver.

Etape n°2 : Préparation du praliné noisettes

Verser les 120g de sucre en poudre dans une casserole et le faire caraméliser (caramel à sec).
Dès que le caramel obtient une jolie couleur ambrée, le verser en très fine couche (épaisseur d'une feuille) sur une feuille en silicone ou du papier cuisson.
Laisser refroidir jusqu'à durcissement complet.
Casser ensuite cette feuille de caramel en petits morceaux.
Dans le bol de votre mixer, verser 120g de noisettes torréfiées, les brisures de caramel, moitié du sel et broyer jusqu'à obtenir une pâte semi-liquide.
Ne prenez pas peur, cela va prendre un peu de temps! Au départ vous allez obtenir une poudre, puis, à force d'être mixées, les noisettes, réduites en poudre, vont chauffer, dégager naturellement leur matière grasse qui va se liquéfier et former une pâte. Cela peut prendre une dizaine de minutes alors n'hésitez pas à veillez à ce que votre mixer, selon sa puissance, ne se retrouve pas en surchauffe!!)
Débarrasser ce praliné du mixer et réserver.

Etape n°3 : Préparation du Gianduja au lait noisettes

Faire fondre les 150g de chocolat au lait au bain-marie ou au micro-ondes.
Dans le bol de votre mixer, verser les 150g de noisettes torréfiées restantes, les 150g de sucre glace, l'autre moitié de sel fin et mixer, comme précédemment, jusqu'à obtenir une pâte qui sera toutefois un peu plus compacte que la précédente.
Ajouter à cette pâte le chocolat fondu et mixer à nouveau jusqu'à obtenir un mélange homogène.

Etape n°4 : Assemblage

Dans le bol de votre mixer qui contient déjà la pâte gianduja réalisée à l'étape précédente, ajouter le praliné obtenu à l'étape n°2, le cacao, la poudre de lait et enfin l'huile de pépin de raisin. Mixer le tout jusqu'à obtenir un mélange homogène.


Et voilà, votre pâte à tartiner est prête à déguster! Elle sera hyper parfumée, légèrement croquante, c'est un régal!!!
Évidemment, plus vous utiliserez des ingrédients de qualité, meilleure sera votre pâte à tartiner. Il vous faudra donc de belles noisettes, un chocolat au lait pas trop sucré (de couverture), un caramel pas trop cuit sinon il sera amer, et une huile neutre.
Et maintenant j'attends que vous m'en donniez des nouvelles ;-)


3 commentaires:

  1. Ravie de te revoir sur le blog ! j'attendais de nouvelles recettes avec impatience et c'est chose faite.
    Avec David nous sommes très heureux pour vous ! Félicitations !
    Aurélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aurélie pour ton enthousiasme :-)
      Pour ce qui est de la bonne nouvelle, ça ne pouvait finir qu'ainsi dans la maison du bonheur ;-)
      Je garde à l'esprit la planification d'une soirée à venir comme je te l'avais dit lorsque je t'ai croisée au cinéma en fin d'année ;-)
      A bientôt,
      Bises à toute la famille!

      Supprimer
  2. J'en ai testé des recettes de pâte à tartiner... et celle-ci est de loin la meilleur !!!!! Elle se mérite mais qu'est ce qu'elle est bonne !!!
    Bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...